Parcours : Génomique et diagnostic moléculaire

  • Connaitre et maîtriser les techniques et les principaux appareillages utilisés en biologie moléculaire et cellulaire, génomique et en biochimie des protéines.
  • Savoir appliquer des procédures d’expérimentation animale et suivre des expériences selon la réglementation européenne de 2013.
  • Savoir mettre en œuvre un protocole expérimental depuis sa conception jusqu’à l’analyse critique et la validation des résultats
  • Savoir consulter les ressources bibliographiques (bases de données, articles…).
  • Analyser divers types de documents en français et en anglais (protocoles, articles) puis en faire la synthèse.
  • Organiser son travail personnel et savoir travailler de façon autonome ou en équipe.
  • Savoir communiquer ses résultats (exposé oral, poster, rapport écrit).

Retrouvez des informations complémentaires sur la fiche Licence issue du Répertoire National des Certifications Professionnelles : RNCP30048

Les débouchés concernent de larges secteurs de la pharmacologie, de l’analyse biologique et des sociétés de services en génomique,  post-génomique et veille technologique. Les diplômés seront titulaires du NIVEAU 2 d’expérimentation animale.

Exemples d’entreprises accueillant des stagiaires :

  • Laboratoires de recherche publics (CHU, CNRS, INRA, INSERM, Universités).
  • EPIC (CEA, CIRAD, IRD, IFREMER.
  • Laboratoires pharmaceutiques et entreprises de biotechnologie (Deinove, IDvet, Histalim, Pierre Fabre, Sanofi, Acobiom,…).

Exemples de projets et missions réalisés en entreprise :

  • Culture cellulaire : Bonnes pratiques et applications dans les bio essais.
  • Expérimentation animale/Pharmacologie : Sécurité du médicament et développement de modèles animaux.
  • Toxicologie.
  • Biotechnologie : Surexpression d’enzymes permettant la production de composés chimiques à partir de biomasse (chimie verte).
  • Biologie moléculaire : recherche de marqueurs tumoraux dans l’ADN circulant par PCR digitale.
  • Méthodes de diagnostic en santé humaine (Protéomique, Séquençage haut-débit, Bioinformatique).

Matières étudiées :

  • Génomique
  • Biotechnologies et technique d’analyse haut débit des acides nucléiques et des protéines (Puces à ADN, RNA seq, Protéomique par spectrométrie de masse)
  • Techniques de communication et anglais scientifique
  • Analyses bioinformatique et statistiques
  • Expérimentation animale
  • Biologie Cellulaire et Microbiologie
  • Législation spécifique, Bioéthique, Projet Professionnel, Qualité
  • Management et gestion d’entreprise
  • La validation du diplôme permet d’obtenir 60 crédits européens (ECTS).
  • Une formation approfondie, théorique et pratique de 450h.
  • Un projet tuteuré de 150h.

Alternance

Rentrée au centre en septembre pour une durée de 1 an :

  • 15 semaines en Centre et 37 semaines en entreprise au total, avec un rythme d’alternance de 5 semaines en Centre et de 3 à 4 semaines en entreprise de septembre à mi-février, puis à temps complet en entreprise jusqu’au septembre suivant.
  • Contrat de professionnalisation au SFCUM et contrat d’apprentissage au CFA ENSUP LR Sud de France

Procédure d’inscription en ligne pour une durée limitée : ecandidat.umontpellier.fr.

L’admissibilité en Licence Professionnelle (LPro) en alternance est prononcée par une commission pédagogique après examen du dossier (Curriculum Vitae, Lettre de Motivation, Relevé de notes du Bac, Bulletins et Relevé de notes avec analyse des appréciations des enseignants du dernier diplôme en cours ou obtenu). Sous réserve, la commission peut demander d’autres pièces au dossier.

L’admission définitive est soumise à la signature d’un contrat d’alternance (apprentissage ou contrat de professionnalisation) au sein d’une entreprise avec des missions en adéquations avec la thématique de la LPro, dans la limite des places disponibles.

Profils adaptés : titulaires d’un diplôme bac+2 en biologie (DUT, BTS et L2 et biologie). Techniciens ou cadres moyens en Biologie dans le cadre de la Validation des Acquis de l’Expérience.

Après la licence :

Enquête menée après l’obtention du diplôme :

  • À 6 mois, 66% des diplômés ont trouvé un emploi
  • À 18 mois, 93% des diplômés exercent une activité professionnelle.

Débouchés dans les secteurs d’activité suivants :

  • Analyse biologique,
  • Entreprises de biotechnologie dans le secteur de la Santé et de l’Environnement,
  • Laboratoires pharmaceutiques,
  • Laboratoires de recherche en biologie.
Fiche de formation
Site web du département