Cette année encore, les départements Mesures Physiques des IUT de l’ensemble de la France, au nombre de 29, ont organisé une rencontre scientifique nationale.

Fin mars, c’est l’IUT de Toulouse, Université Paul Sabatier qui recevait les 17 IUT participants à l’édition 2019 du challenge, dont l’IUT de Montpellier-Sète. En cette année de redéfinition du kilogramme, les étudiant·e·s étaient amené·e·s à concevoir et réaliser un système qui puisse redéfinir le kilogramme à partir d’une autre grandeur physique et effectuer des mesures en rapport avec l’aéronautique et le spatial.

Trois grandeurs étaient donc imposées : une mesure de redéfinition du kilogramme ; une mesure de la vitesse d’éjection d’un projectile et la mesure du taux de cuivre dans le Zamak (alliage de Zn, Al, Mg, Cu utilisé dans l’aéronautique). Au moins une autre grandeur au choix devait être mesurée parmi les caractéristiques du kapton (module d’élasticité, indice de réfraction …). Au moins une de ces grandeurs devait être mesurée à l’aide d’un capteur « maison », c’est à dire fabriqué par les étudiant·e·s.

Des mesures de tirs balistiques et de vitesses d’éjection de projectile ont été réalisées en extérieur devant le département Mesures Physiques de l’IUT de Toulouse. Le jury composé d’enseignant·e·s, personnels techniques et spécialistes des Mesures Physiques comme M. Martinuzzi, ingénieur au CNES, a finalement récompensé, cette année encore, les étudiant·e·s de l’IUT de Toulouse, suivi par le Creusot et Clermont-Ferrand.

Retour en images sur ce week-end convivial pour nos étudiant·e·s de l’IUT de Montpellier-Sète !